Rechercher

Spleen d’automne: harcèlement au travail

Il s’agit de l’un des automnes les plus chauds que j’ai connu. L’ordre des choses ne semble pas respecté nulle part, autant dans la nature que dans la nature humaine. Il s’agit d’un moment propice pour se recentrer, pour se remettre en question à tout point de vue, autant sur nos habitudes de vie que sur les rapports entre les individus. L’automne passera et fera place à l’hiver, c’est inévitable, le tout sans intervention humaine. Or, ce n’est pas le cas pour les comportements humains. Ils ne peuvent se modifier sans une prise de conscience de chacun et une réflexion collective à l’égard des comportements qui sont inacceptables en société.

Les milieux de travail ne font pas exception à la règle. Ils représentent une extension de notre société et de ce fait, ils ne sont pas exempts de comportements illégitimes. Je sais que tous sont bien au courant de cela. Pourtant…Et oui, pourtant, il arrive encore qu’en raison des agissements de certains, d’autres se voient obligés de s’absenter du travail, pire de quitter leur emploi. Il est donc nécessaire de porter une attention particulière au comportement de chacun afin de déceler des signes soit d’abus ou de repli sur soi qui, dans les deux cas, peuvent cacher une situation de harcèlement. Il est également important de revoir ses outils de gestion visant à prévenir les comportements non souhaités tout comme les mécanismes internes permettant d’intervenir lorsque requis. Dans cette foulée de dénonciations de comportements inacceptables véhiculés dans les médias, il peut être utile de reprendre les efforts de sensibilisation et de renforcement de rapports entre les individus empreints de civilité.

Les signes ou les comportements inacceptables sont détectables par chaque individu et c’est pourquoi, il importe à tout employeur de sensibiliser ses employés sur le fait d’être attentif aux comportements de leurs collègues, mais également sur l’importance de dénoncer toute forme d’abus.

Et puis, pourquoi ne pas faire une campagne de promotion du respect? N’est-ce pas là la base d’une relation saine, quelle qu’en soit la nature? Les différentes formes d’abus ne sont-elles pas la conséquence, d’abord et avant tout, d’un manque de respect et de considération pour l’autre, et ce, avant même d’être une question de droit? Le droit encadre, règlemente et permet d’intervenir à l’égard de ceux, qui ne respectent pas les lois, que ce soit envers des biens ou envers les êtres humains. Mais dans ce dernier cas, l’impact est sans proportion par rapport au premier : il peut briser des vies et rendre l’hiver éternel pour certains. Mieux vaut donc agir et prévenir, plutôt que de faire face à une tempête.



1 vue0 commentaire