_edited.jpg

HARCÈLEMENT ET PLAINTES ANONYMES 

Depuis le mouvement « me too » que nous avons connu, nous sommes appelés à intervenir dans le cadre de plaintes de harcèlement alors que la personne plaignante désire conserver son anonymat. Plusieurs croient qu’en l’absence d’une plainte formelle ou dans le cas où la personne plaignante désire conserver son anonymat qu’aucune intervention n’est requise. Au contraire, l’employeur qui est mis au fait d’allégations de harcèlement à l’égard d’un de ses employés doit agir dans tous les cas. Rappelons que l’obligation de l’employeur prévue par la loi en matière de harcèlement est de prévenir le harcèlement dans son entreprise et de prendre les moyens appropriés pour le faire cesser lorsqu’une situation est portée à sa connaissance.

 

Dans le cas où la personne plaignante désire conserver son anonymat, il s’agit d’une situation très délicate où il est important de mettre en perspective les obligations de l’employeur, les préoccupations de la personne plaignante et les droits de la personne visée par les allégations. Laissez nos spécialistes en la matière vous accompagner dans ces dossiers hautement sensibles. À cet égard, nous offrons les services suivants :

  • Révision de politiques de harcèlement

  • Rôle-conseil

  • Enquêtes administratives

  • Enquêtes formelles

  • Médiation